Snow
is Here !

Voilà que la saison d’hiver démarre !
Ça va raquetter et slider sévère dans la poudreuse !

Et pourquoi pas partir à la découverte du Vercors et ses hauts plateaux, dormir dans ses refuges, se réchauffer au feu de bois, déguster un bon camembert flambé, des pommes de terre en papillotte ! Ou roadtripper en Haute-Savoie, voir le Mont-Blanc encore plus blanc que blanc ! Ou, la Suisse, au Glacier 3000 ! ll y a tant à faire en hiver !

Transatlantique

Traverser une mer ? Un océan ? En bateau stop, entre potes ? Que emporter dans son sac ? Comment tuer le temps sans Internet aussi longtemps… il y a tant de questions !

Se dépayser, découvrir l’Inde

Préparer son sac pour l’Inde. Un pays qui ne peut laisser aucune âme indifférente. Une aventure qui vaut la peine d’être vécue.

Parce qu’on aime les trucs ringards qui donnent le sourire

Partage ta bonne humeur


« Oh, quand le soleil tape et brûle le goudron sur les toits, tes chaussures sont si chaudes que tu souhaiterais que tes pieds fatigués soient à l’épreuve du feu.

Se promenant, au bord de la mer, sur une couverture avec mon bébé, c’est là que je serai. Se promenant, à l’ombre, nous allons nous amuser, en se promenant, les gens marchent au dessus, en se promenant, nous tomberons amoureux. Depuis le parc tu entends le son joyeux du carrousel, tu peux presque goûter le hot-dog et les frites françaises qu’ils vendent. En se promenant, au bord de la mer, sur une couverture, je serai, avec mon bébé. »

Femme, ne te sous-estime jamais !

« Hautes-Pyrénées. Direction une randonnée.
La route devient vraiment minuscule, pour dire, le Renault Master est aussi large qu’elle.
Je grimpe, en serrant quand même les (bip), et surtout, en espérant ne croiser personne.

Malheur, une voiture. Je recule… je laisse passer. Le démarrage en côte, ok, ça se passe plutôt bien. Cool. Avançons.

Un virage…
Eeeeet bip…

Deuxième voiture. Je grince un peu des dents puisque je n’ai fait que 3 mètres en 5 min. La manœuvre est cependant un peu plus délicate, il faut bien suivre la route, à gauche, c’est le néant tout de même.
Bon, ça passe. Démarrage en côte… ok. Ouf. Bon entraînement. Avançons…

1m, 2m, 3m, 3,5, 3,7…. Oh, non, encore une !
Rebelote. Sauf que cette fois, je coince ma roue droite dans la rigole.
Vas sortir un 3,5 tonnes d’un corridor !
Crrriiiiiiiiiissssssssss, pfffffffffffff, slllluuuuuuuuuuu, crrriiisss, hiiiiiiiiiiii
Bordel de bip, il aurait pu au moins reculer ce biiippp, bip de bippppp !

5 min plus tard de fumée et de noms d’oiseau, je sue à grosse gouttes comme si c’était moi qui poussait le van ! Redémarrons. Je suis tellement énervée que je confond tout. Le van fait des 2m en arrière en roue libre. Je pile. Je peste. Ah voilà, redémarrons…

Malheureusement pour moi, je n’ai même pas le temps de faire 20m, que s’enchaîne, non pas une, mais 3 voitures.
Je me dégonfle pas, je suis dans le même état qu’après un jogging de 10km ! Je freine sec, me mets au point mort, fais la moue d’un gosse boudeur et déterminé et crie, pleine de conviction : « vous pouvez toujours rêver, je ne reculerai pas ! » en leur faisant signe de la main qu’ils devront reculer. Ça pue le pneu dégommé, le frein brûlé. Ben, tenez vous bien, ils ont tous reculés. Lorsque j’ai pu passer, j’étais comme une reine hyper fière de ses démarrages en côte ^^ »

portrait Emna

Emna, l’auteure


Je tiens ce blog pour le plaisir de partager.
Je vis mes rêves, je vis en van et voyage.

Je pense que si chaque humain vivait un peu plus ses rêves, le monde se porterait bien mieux.

Mon combat est donc de diffuser du bonheur en pagaille.

🌈